Qualité de l’air, contaminants et santé et sécurité au travail.*

 DANS Uncategorized

La qualité de l’air est un sujet important en matière de santé et sécurité au travail.   Les matériaux utilisés dans la construction d’un immeuble, l’ameublement et les équipements s’y retrouvant,  les activités de l’entreprise ainsi que les occupants, sont les ingrédients requis pour créer des problèmes de qualité de l’air.  Les causes pouvant entraîner  un problème de qualité de l’air sont nombreuses :

  • Un environnement intérieur déficient : mauvaise température, humidité trop élevé ou trop basse, système de ventilation déficient, apport d’air frais insuffisant.
  • La présence de contaminants dans l’air : substances chimiques ou biologiques, champignons, bactéries, odeurs, gaz, vapeur, poussières, etc.

Les contaminants dans l’air peuvent être très nombreux :

  • Émis par l’être humain : gaz carbonique (CO2), parfum, odeurs corporelles, fumée de tabac (illégal au Québec).
  • Provenant des matériaux de construction : poussières, fibres de verre, gaz. Pour certaines vieilles bâtisses on peut même retrouver de l’amiante.
  • Tout ce qui peut être lié à l’entretien ménager ou aux activités de l’entreprise : gaz, vapeurs toxiques, composés organiques volatiles, solvants, pesticides, désinfectants, colles, etc.
  • Les acariens se retrouvant dans les tapis, tissus ou coussins de siège.
  • Les contaminants microbiens, champignons, moisissures et bactéries provenant de l’eau stagnante (bacs, drains, zones humides).
  • L’ozone émis par les photocopieuses, les moteurs électriques et certains purificateurs d’air électrostatiques.

Les symptômes de la présence d’une mauvaise qualité de l’air seront perceptibles chez les occupants :

  • Sécheresse et irritation des yeux, du nez, de la gorge et de la peau
  • Maux de tête
  • Fatigue
  • Essoufflement
  • Hypersensibilité et allergies
  • Congestion des sinus
  • Toux et éternuements
  • Étourdissements
  • Nausées

De nombreux problèmes de santé peuvent découler de la présence d’une mauvaise qualité de l’air au travail.  L’un des plus graves est la maladie du légionnaire qui peut causer la mort de la personne infectée.   Plusieurs dénominations désignent les problèmes de santé reliés à la qualité de l’air d’un bâtiment :

  • Syndrome des bâtiments malsains (SBM)
  • Syndrome des bâtiments hermétiques (SEH)
  • Maladie liée aux immeubles (BRI, Building Related Illness)

Il y a lieu d’inspecter un bâtiment lorsqu’une ou plusieurs personnes développent les symptômes tels qu’énumérés précédemment.  Cette inspection devrait  s’effectuer quelques heures après le début de la journée de travail. La plupart du temps, la ou les personnes concernées feront part qu’elles se sentent mieux une fois qu’elles ont quitté l’immeuble, ou après une fin de semaine ou des vacances.

La législation canadienne sur la santé et la sécurité au travail stipule que l’employeur doit fournir un lieu de travail sûr et sain aux travailleurs.  Il incombe donc à l’employeur de s’assurer du degré de qualité de l’air sur les lieux du travail.

 

*Texte adapté des fiches d’information du Centre Canadien d’Hygiène et de Sécurité au Travail.

 

Articles recommandés